fbpixel
Menu

5 infos à connaître pour trouver du travail en Suisse plus facilement

D'après l'INSEE, le salaire moyen net en Suisse est 111% supérieur au salaire moyen français. Cela s'explique par un coût de la vie plus élevé côté helvète, un franc suisse fort ainsi que des charges sociales moins importantes qu'en France. Le marché de l'emploi suisse est plus dynamique qu'en France. Il affiche l'un des taux de chômage les plus bas des pays de l'OCDE : en 2023, il était de 2 % contre 7,3 % en France. Pas étonnant donc que la Suisse soit une destination professionnelle convoitée par les français frontaliers.

Des multinationales renommées et des salaires moyens élevés rendent la Suisse très attractive pour des milliers de personnes chaque année. La Suisse recherche essentiellement du personnel qualifié et la concurrence sur le marché du travail est rude, la recherche d'un emploi en Suisse doit donc être bien préparée.

Suivez notre mini guide pour faciliter votre recherche d'emploi en Suisse. Bonne lecture !

SOMMAIRE :

 

Comment fonctionne le marché du travail suisse ?

En Suisse, comme dans tous les autres pays du monde, il existe différents secteurs économiques et industriels, chacun ayant des besoins spécifiques en matière de recrutement de main-d'œuvre.

Selon l'Office fédéral de la statistique (OFS), la Suisse compte 16 macro-régions du marché du travail. Ces macro-régions comprennent le marché du travail de la Suisse romande (comprenant les cantons de Genève, du Jura, de Neuchâtel, de Fribourg, du Valais, de Vaud et de Berne), le marché du travail de la Suisse alémanique et le marché du travail de la Suisse italienne (comprenant les cantons d'Argovie Appenzell Rhodes-Extérieures, Appenzell Rhodes-Intérieures, Berne, Bâle-Campagne, Bâle-Ville, Fribourg, Glaris, Grisons, Lucerne, Nidwald, Obwald, Saint-Gall, Schaffhouse, Soleure, Schwyz, Thurgovie, Uri, Valais, Zoug, Zurich et Tessin). Les entreprises suisses sont, en général, habituées à recruter des travailleurs étrangers, en particulier en Suisse romande (cantons de Genève, Vaud, Neuchâtel, Valais et Jura notamment) et dans la plupart des cantons de Suisse alémanique : une personne active sur quatre en Suisse est étrangère.

Chacune de ces régions présente des caractéristiques particulières sur le marché du travail. L'attractivité du marché du travail suisse peut donc varier en raison de facteurs internes mais aussi externes par rapport à l'Europe voisine, notamment en raison de l'évolution du taux de change euro-franc suisse (EUR/CHF).

 

Les secteurs d'emploi les plus rentables

Selon l'OFS, le salaire mensuel brut (médiane) en 2020 était de 6.665 francs. Les emplois les mieux rémunérés en Suisse se trouvent dans le secteur financier(en particulier, la banque et les assurances). Ce secteur spécifique offre un salaire mensuel moyen d'environ CHF 9.200 brut (environ EUR 9.260 au 15/12/2022). Les secteurs informatique, médical, chimique et pharmaceutique sont également très lucratifs.

D'autres secteurs d'emploi très dynamiques sont le tourisme, l'hôtellerie et le secteur du luxe. Des secteurs tels que le tourisme ou l'hôtellerie se caractérisent également par une forte demande de travail temporaire ou saisonnier, bien que les postes permanents soient tout aussi courants.

À titre d'exemple, la ville de Genève exerce une forte attraction sur les travailleurs du monde entier. En effet, Genève abrite de nombreuses entreprises et organisations internationales, telles que les Nations unies (ONU), l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Organisation internationale du travail (OIT) et l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire, plus connue sous le nom de CERN.

 

Quelles sont les professions les plus recherchées en Suisse ?

Parmi les emplois les plus demandés en Suisse, on trouve :

  • Spécialistes du secteur informatique ;
  • Spécialistes du secteur bancaire ;
  • Spécialistes du secteur pharmaceutique ;
  • Personnel de santé et de soins qualifié ;
  • Chefs de projet ;
  • Ingénieurs ;
  • Artisans (maçons, charpentiers, plombiers, électriciens....) ;
  • Gestionnaires de projets de construction ;
  • Conseillers en vente ;
  • Monteurs et installateurs électriques .

Il faut noter que les professions les plus demandées peuvent varier fortement d'un canton à l'autre, même au sein d'un même secteur d'activité : le marché du travail n'est donc pas le même à Genève qu'à Lausanne, Neuchâtel ou Zurich. Lors de la recherche d'un emploi en Suisse, il est donc nécessaire de tenir compte des spécificités de chaque canton.
Dans le bassin lémanique (cantons de Genève, Vaud, Valais), le secteur tertiaire rassemble près de 80% des emplois. Les secteurs d'activité principaux sont la banque et les assurances, la santé, l'hôtellerie-restauration (d'affaires et de loisirs), la chimie, le bâtiment et les industries hautement qualifiées : haute horlogerie, mécatronique et biotechnologie.
Les cantons de Neuchâtel, Jura, Berne et Fribourg possèdent un secteur industriel très fort. De nombreuses entreprises d'horlogerie et de métallurgie y sont installées. Il s'agit souvent de centres de production et l'effectif cadre y est faible.
La région de Bâle se caractérise aussi par un secteur industriel très fort. Les entreprises de chimie, pharmacie et biotechnologies sont très nombreuses. Bâle est également une grande place financière, avec de nombreux sièges de banques et d'assurances. Enfin, sa situation centrale en Europe, lui a permis de devenir un des grands centres des transports et de la logistique en Suisse.

 

Trouver un travail en Suisse : comment rédiger son CV ?

Pour obtenir une offre d'emploi pour le poste que vous recherchez, il est très important de prêter attention à votre curriculum vitae (ou CV, en abrégé) : un CV bien rédigé peut éviter que votre candidature soit rejetée avant même le début du processus de sélection.

Les recruteurs en Suisse apprécient particulièrement un CV bien détaillé, dans lequel l'expérience professionnelle du candidat est documentée, sans aucune lacune dans la description des tâches et fonctions exercées, et encore moins des compétences acquises. Par conséquent, votre CV peut tenir sur 2/3 pages. Contrairement à la France, personne n’exige un CV sur une page.

Pour chaque expérience professionnelle, il est important de mentionner :

  • La taille de l'entreprise où vous avez travaillé (en termes de chiffre d'affaires ou de nombre d'employés)
  • Son domaine d'activité
  • Sa situation géographique

Il est également crucial de clarifier autant que possible les acronymes afin que le recruteur puisse comprendre pleinement le parcours du candidat. Mettez-vous à la place du recruteur, qui connaît bien la Suisse, mais peut-être moins les entreprises situées en France ou le parcours scolaire français. Ainsi, si vous avez un BTS, écrivez à côté « Brevet de Technicien Supérieur ».

Les informations personnelles doivent également être complètes. N'oubliez jamais d'inclure :

  • Votre nom complet
  • Vos coordonnées
  • Votre adresse personnelle

N'oubliez jamais d'indiquer l'indicatif international du numéro de téléphone que vous indiquez comme numéro de contact, surtout s'il s'agit d'un numéro français (+33), italien (+39) ou allemand (+49).

Autre point important : n'indiquez jamais “permis B”, mais “permis de conduire”. En Suisse, le "permis B" signifie permis pour étrangers !

Enfin, les CV suisses contiennent la section "références". Dans cette section, il est important de mentionner les noms, les postes et les coordonnées de vos anciens employeurs. Il doit s'agir de références consensuelles, donc demandez toujours la permission avant de mentionner quelqu'un.

 

Par où commencer pour chercher un emploi en Suisse ?

Le meilleur endroit pour commencer à chercher un emploi en Suisse est sans aucun doute les sites web et les portails spécialisés. Ces services agissent comme des agrégateurs de la demande (ceux qui recherchent des travailleurs) et de l'offre (ceux qui se proposent comme travailleurs).

Sur ces plateformes, vous trouverez des annonces d'agences de recrutement suisses, de grandes entreprises, de PME, d'institutions publiques fédérales, cantonales et municipales. En quelques clics, vous aurez un aperçu clair de chaque offre d'emploi et pourrez immédiatement poser votre candidature.

Nous énumérons ci-dessous quelques-uns des sites et/ou portails de recherche d'emploi les plus populaires en Suisse :

  • Jobs.ch – Jobtic.ch - portail emploi généraliste, qui couvre tous les corps de métier
  • Jobup.ch – Jobup.ch - plus de 40 000 offres d'emploi disponibles, réparties par canton
  • Jooble.ch – myScience - portail d'emploi dédié aux scientifiques, aux chercheurs, universitaires et à toute personne intéressée par la Science.
  • Indeed.com – indeed.com actuellement le plus important agrégateur d'emplois en Suisse

Ces sites d'agrégation d'offres d'emploi sont extrêmement utiles mais, en même temps, ils canalisent des flux importants de candidatures et cela met votre candidature en concurrence avec beaucoup d'autres. Pour cette raison, et pour que votre candidature se distingue des autres, il est important de surveiller également les sites des agences pour l'emploi, les portails tels que LinkedIn ou les sites des entreprises qui vous intéressent, afin de pouvoir contacter directement les recruteurs chargés du recrutement et d'avoir de meilleures chances de succès.

 

Nous espérons que ce guide sur le marché du travail suisse vous aidera à réussir votre recherche d'emploi en Romandie. Si vous voulez calculer la valeur exacte de votre futur salaire suisse en euros, utilisez gratuitement notre convertisseur franc suisse / euro. Et si vous voulez savoir comment travailler en Suisse en étant résidant en France, nous vous recommandons de consulter notre guide pour les frontaliers franco-suisse.

Expert du change CHF/EUR depuis 2015

Changez votre argent en 2 clics, recevez vos fonds dans la journée et économisez sur chaque transaction grâce à des frais de change réduits de 80% par rapport à ceux pratiqués par votre banque ou les bureaux de change traditionnels.
Profitez dès aujourd’hui du meilleur taux CHF/EUR made in Suisse.

Inscription gratuite img
CambiaValute.ch logo